4ème jour: Sub Cetate-Lacul rosu

Publié le par stephane

Dimanche 17 juillet: Sub Cetate-Lacul Rosu

70km

Nous attaquons une zone plus montagneuse. Notre carte IGN indique une route goudronnée qui s'avère plus proche de la piste que d'autre chose (voir photo ci-contre). Le premier col de la journée à 1000m se fait en pente douce. Nous pique-niquons au col au milieu des ramasseurs de cèpes. Cetains en ont le coffre de la dacha (type R12) rempli ! Je ne cesserai pas de scruter les tallus en roulant.

Sur cette petite route perdu, nous rencontrons deux cyclotouristes quincagénaires français, chargés comme des mulets. Au bar, ils fument et boivent de la bière et nous doublent ensuite allègrement. Nous sommes tous les quatres préoccupés par les inondations récentes. Surtout eux qui se dirigent vers le delta du Danube. Nous, dans les montagnes, nous n'en verrons que les séquelles.

  A Gheorgheni, Laure téléphone à la famille depuis une cabine téléphonique. Nous pensions trouver des cafés internet (comme dans de nombreux pays "en développement") mais ils sont rares. J'en profite pour apostropher un papi sur son chargement de foin , qui se prête volontier à une séance photo.

La montée du Pasul Bicaz à 1256m sera dure pour finir la journée, même si, objectivement ce n'est pas un col difficile. Le lac rose (lacul rosu) s'avère boueux suite aux pluies diluviennes et l'endroit est bien tristement touristique. Il se situe dans une gorge encaissée où poussent quelques hôtels. L'emplacement pour le camping n'est qu'un pré boueux lui aussi, et nous louerons un petit bungalow pour la nuit. Nous retrouverons les deux cyclos français par hazard au restaurant de l'hôtel que nous choisissons pour aller manger. La devanture devait être faite pour plaire au français, car on avait l'embarras du choix.

Je ne sais pas si c'était la fatigue de l'étape, l'humidité ambiante ou la grisaille du temps mais cet endroit m' a semblé bien triste. Apès une bonne nuit de sommeille, je verrai peut-être la vie en rose ?!


 

 

 Jour PRECEDANT - Jour SUIVANT

Publié dans Roumanie2005

Commenter cet article