Dernier jour en Roumanie

Publié le par stephane

Dernier jour en Roumanie - départ pour la France

 

 

 

 

 

Nous profitons de ce dernier jour pour aller visiter la ville de Sibiu en vélo. Elle doit être très belle en temps normal mais elle était en travaux lors de notre visite.

Nous retournons ensuite à Poplaca pour charger la voiture et prenons le chemin du retour vers la France en début d'après-midi.

 

Une belle frayeur:

Nos aventures Roumaines n'étaient pourtant pas finies puisque le soir, après une bonne pizza au resto à Deta près de la frontière avec la Serbie, la fin de soirée fut bien mouvementée.

Nous avons tout d'abord eu du mal, de nuit, à trouver un coin pour planter la tente. Nous nous sommes finalement et en désespoir de cause, enfilés sur un chemin et avons planté la tente derrière la voiture au milieu du chemin. Soudain, un gars avec un flingue à la ceinture se pointe dans le noir, sans lampe, en nous surprenant. Il veut nos passeports, je refuse et lui demande ses papiers de policier (il n'a pas d'uniforme mais juste un treillis). Contrarié, il essaie donc de joindre un soit-disant chef sur son portable. Notre refus le gêne mais il est calme et non agressif. Nous ne sommes pas rassurés car en pleine campagne et dans une nuit bien noire. Il me demande de le suivre en m'indiquant une petite lumière au loin. Je n'est pas trop le choix, c'est ça ou je lui sors nos passeports sans être sur qu'il ne nous rackette pas ou ne nous les vole pas tout simplement. Je n'aime pas les gens armés !! Je laisse donc Laure toute seule au milieu du pré. A dix minutes de marche, nous arrivons à un fourgon équipé d'un radar infra-rouge, ce sont bien des militaires. Le jeune chef (25ans) parle un peu anglais et m'explique que nous sommes en pleine zone frontalière surveillée. Tout s'éclaire et je lui laisse regarder nos passeports. Ce chef en appelle un autre afin de savoir si nous pouvons rester là pour la nuit, c'est OK ! L'aller et retour à la tente aura pris 1/2 heure, Laure est paniquée et plus que soulagée de me voir revenir. Elle avait eu trop de temps pour "se faire des films".

Cette nuit, qui était donc mal partie, se conclue par un orage mémorable qui nous obligera  à nous réfugier dans la voiture.

Quelle dernière nuit Roumaine mémorable !!

 


 

 Jour PRECEDANT - ACCUEIL   

Publié dans Roumanie2005

Commenter cet article