Malatya-Diyarbakir 4ème Jour

Publié le par stephane

Jeudi 15 juillet 2004: Georges du Tigre - Diyarbakir

91 Km

Nous descendons sur Maden, première ville "Kurde" d'après ce que nous avons compris. A partir d'ici nous ne devrions trouver que des terroristes d'après nos hôtes de Gözeli à moins de 100 km de là... Surtout ne pas parler aux turcs de kurdistan et ne pas dire aux kurdes qu'ils sont turcs.

A midi, la chaleur est insoutenable et il n'y a pas une centimètre carré d'ombre. Nous sommes redescendus en plaine. Nous nous arrêtons dans une station service-restaurant. Le chef de la station est super sympa. Il nous paie le thé, l'eau et à manger. Ces gens ont un sens de l'hospitalité déconcertant. Trouverez-vous en france un patron de resto qui offre le repas à des touristes de passage ? Nous nous allongeons sous les tables de la terrasse, "à l'ombre" pour la sieste quotidienne en attendant que le température soit plus propice. Il fait quand même trop chaud pour dormir.

Nous décollons vers 16h pour les 30km restants jusqu'à Diyarbakir. Je subis ma première crevaison du voyage. Je change la chambre à air mais quelques kilomètres plus loin je suis de nouveau à plat. L'épine doit être restée dans le pneu. Je finirai l'étape en regonflant régulièrement, tant pis. En arrivant à Diyarbakir nous sommes "cuits" (dans tous les sens du terme). Le premier hôtel trouvé acceptant les vélos fera l'affaire. Il est "rustique" mais pas cher, environ 5 euros et nous sommes trop crevés pour courir les hôtels à la recherche de confort.

Vendredi 17 juillet 2004: Transit en bus Diyarbakir-Tatvan

Après une grasse mat', nous règlons quelques problèmes pratiques tels que les billets de bus pour Tatvan, la pharmacie, la banque, internet...

Nous partons à 13h et arrivons à 17h30 à Tatvan. Là-bas, nous faisons les courses de bouffe et révisons les vélos pour préparer la nouvelle étape à vélo qui nous attend autour de ce lac de Van jusqu'à Dogubayazit.


 Jour PRECEDENT   -   Jour SUIVANT 

 

 

 

 

Publié dans Turquie2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article