Tatvan-Dogubayazit 1er Jour

Publié le par stephane

Samedi 17 juillet 2004

57 Km

Nous partons direction Ahlat pour remonter la rive ouest du lac de Van. (Parcours cliquez ICI).

Peu après notre départ, lors d'un arrêt à une station service qui semble "morte", un homme sort de la barraque avec un théière et deux verres, les pose devant nous et rentre sans dire un mot. Après ce thé bien venu, nous allons rendre la théière et offrons quelques cigarettes à l'homme pour le remercier. Il n'est toujours pas plus loquace. L'hospitalité semble ici élevée au rang de devoir.

Plus loin, nous constatons l'étendue de la mondialisation lorsque des gamins m'interpèlent: "matrix, matrix !!", en voyant mes lunettes de soleil. Me prend-t-on pour Kenu Reves, moi le blond aux yeux bleus. A Ahlat, alors que nous photographions des enfants qui nous chantaient "au clair de la lune" en kurde, une dame nous invite à boire le thé chez elle. Elle a vu l'appareil et veut que nous fassions un portrait de sa petite fille qu'elle habille pour l'occasion. Nous ne manquerons pas de lui renvoyer la photo de france.

Nous nous arrêtons sur une plage surveillée par une cabanon de "gendarmas" pour manger. C'est quand même pratique un militaire pour surveiller vos vélos pendant que vous vous baignez. L'eau alcaline donne l'impression d'être savonneuse. Soudain un "blond" à vélo nous interpèle. C'est Hein, un cyclo voyageur hollandais qui souffre de solitude. Il est parti de Hollande pour le Népal et n'a pas "vraiment" parlé à quelqu'un  depuis des semaines à cause de la langue. Nous essayons de rouler ensemble mais avec ces 4000km dans les pattes, son chargement ne suffit pas à le ralentir. C'est un vrai cycliste lui. Nous trouvons quand même ensemble un super coin au bord du lac pour camper.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Jour PRECEDENT  -  Jour SUIVANT

Publié dans Turquie2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article